A la  demande du Groupe "CONFLUENCE  - Société Civile",  c'est avec plaisir que nous publions la Tribune Libre parue dans "Alfortville le Mag" n° 45 d'Octobre 2018.

Capture Cathy photo identité mairied’écran 2014-06-16 à 09LOI NOTRE : UNE ATTEINTE À LA DÉMOCRATIE ?

Les élections à venir nous interrogent sur la place des partis politiques dans la vie démocratique.

Les citoyens revendiquent désormais des élus à leur écoute, engagés au plus près de leur quotidien.

Sous prétexte de simplifier la complexité des strates administratives, prétendument pour faire des économies par la mutualisation, la loi Notre n'a créé que des échelons supplémentaires (Métropole du Grand Paris,Territoires), avec son cortège de surcoûts et parfois même de doublons.

Les transferts de compétences sont alors opérés en sens unique, toujours vers l'échelon supérieur.

Ainsi les cantines scolaires, le ramassage des ordures, le Plan Local d'Urbanisme (PLU) qui fixe le cadre de vie des Alfortvillais au pied même de leur logement ne font plus l'objet d'un débat ni d'un vote en Conseil Municipal, mais d'une délibération sans débat en Conseil Territorial. Quid de la GEMAPI sensée être l'arme absolue pour combattre le risque d'inondations et dont la Métropole du Grand Paris a bien du mal a accoucher !

Le résultat : davantage de distance entre les politiques et les populations !