Alouettes vue du cimetière

Quartier Chantereine - Alfortville (février 2014)

Jeudi 22 janvier 2015 a été signé le nouveau contrat de ville. Ceci concerne les 4 villes de Créteil, Alfortville, Limeil-Brévannes et Bonneuil sur Marne.

Cette année 2015 ouvre une nouvelle étape pour la Politique de la Ville: nouvelle géographie prioritaire, nouveaux territoires, les nouveaux contrats de ville se substituant aux CUCS (Contrat Urbain de Cohésion Sociale).

Les collectivités territoriales, les EPCI, l'État et l'ensemble des partenaires élaborent actuellement un projet de territoire à l'horizon 2020, qui sera validé d'ici fin juin 2015. Il s'agit donc d'initier l'intervention concertée dans les quartiers actuellement définis comme étant quartiers prioritaires et la mise en place de structures et moyens au service du développement social et urbain .

La réforme de la Politique de la Ville issue de la loi du 21 février 2014 met en évidence deux axes majeurs : la participation citoyenne  avec la création de conseils citoyens et la mobilisation des financements du droit commun avec pour objectif la réduction des écarts de développement ente les quartiers défavorisés et leurs unités urbaines afin d'améliorer les conditions de vie des habitants concernés.

Cette nouvelle géographie prioritaire a permis d'identifier 1300 quartiers dont 200 sont concernés par par un Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain. L'ensemble de ces dispositions se traduisent donc par "des contrats de Ville nouvelle génération".

Cette loi impactera, d'une part, les plans d'action de la Politique de la Ville dans les nouveaux quartiers et, d'autre part, le PRU (Plan de Rénovation Urbaine) dans les quartiers sensibles et sélectionnés autour du cadre de vie, de la rénovation urbaine et du développement économique et social. Ont été pris en compte : le taux de précarisation des populations, afin de définir les besoins sociaux et financiers, la structure de la population par rapport à l'âge moyen et au vieillissement de ces populations, la composition des familles,la proportion des familles monoparentales et l'impact que tous ces éléments ont sur les politiques publiques.

Sont également étudiées l'éducation et la scolarité : 1/3 des jeunes de 17 à 24 ans terminent leurs études sans aucun diplôme. Les jeunes des quartiers définis comme "prioritaires" accèdent moins que les jeunes d'autres quartiers aux études "supérieures", les jeunes hommes moins que les jeunes femmes. Il est à noter également que les jeunes de 16 / 29 ans sont relativement plus nombreux dans ces quartiers, qu'ils restent plus longtemps chez leurs parents, et que de jeunes couples arrivent de nouveau dans ces quartiers .

A Alfortville, c'est le quartier "CHANTEREINE " QVP (2500 habitants, revenu moyen : 8 900 € / an) qui est concerné par cette rénovation du tissu urbain avec pour objectif la lutte contre les inégalités territoriales. Les habitants seront associés à la mise en oeuvre et au suivi des actions mises en place. Au delà du périmètre réglementaire , il est important de prendre en compte l'environnement économique, les équipements (scolaires, sportifs, culturels), les transports...

Puis les quartiers Nord et Grand Ensemble (revenu moyen : 12 800 € / an) définis comme QVA, Quartiers de Veille Active.

Ce nouveau Contrat de Ville débouchera à court terme sur une politique de la ville attentive, à l'écoute de ces quartiers avec la mise en oeuvre des moyens de lutte contre les discriminations de toutes sortes. On remarque que "l'effet quartier" accentue les inégalités, par exemple 32 % des femmes de niveau Bac +2 accèdent à un emploi de cadre contre 48 % des hommes. Ces taux sont inférieurs de 11 points sur les QVP.

A Alfortville, c'est déjà concrètement en route:

- de 2007 à 2014 : dans le cadre du Contrat Urbain de Cohésion Sociale, actions concernant la réussite éducative avec le CLAS qui a pris en charge environ 175 élèves par an, la citoyenneté et la prévention contre la délinquance, l'emploi et le développement économique, la santé, l'habitat hors programmes ANRU. C'est également en moyenne 766 jeunes chaque année qui ont été suivis par la mission locale, les opérations de rénovation urbaine (PRU, ANRU)...

- de 2013 à 2014 : dans le cadre du Plan de Réussite Educative, actions concernant la santé, la parentalité, la prévention du décrochage scolaire, l'intégration, les loisirs et la culture.

D'ici 2020, c'est une stratégie qui s'articule autour de 4 enjeux communs aux 3 piliers du contrat de ville, qui se déclinent en 3 piliers urbain, économique et social regroupant 12 objectifs stratégiques dont un transversal, le renouvellement urbain.

Améliorer la situation économique des habitants des quartiers, favoriser la qualité de vie dans ces quartiers et leur attractivité, inscrire ces quartiers dans une dynamique urbaine du territoire et adapter les politiques publiques aux caractéristiques sociodémographiques spécifiques aux quartiers, lutter contre les inégalités de situation par rapport au reste de l'agglomération. Lutter contre toutes les formes de discriminations, pour l' égalité hommes-femmes, pour la jeunesse...

panneau anru logial

2014-01-10 13

 

 

 

 

 

 

Quartier Chantereine - Alfortville

(février 2014)