Les journés du patrimoine c'est ce week-end, alors....

Pourquoi aller loin quand il suffit de regarder autour de soi et de regarder sa ville avec un peu plus d'attention qu'à l'habitude ?

Deux fleurons du patrimoine municipal méritent le détour. Un but de promenade en plein air.

Tout d'abord le Pont du Port à l'anglais, plus communément appelé "Pont suspendu" le seul de ce type en Ile-de-France.

Le saviez vous ?

Capture d’écran 2016-09-16 à 17C'est en 1912 qu'un concours est lancé pour la construction d'un pont que réclament depuis longtemps les communes voisines. Dix projets ont été présentés. Celui qui a été retenu est celui qui nous permet d'enjamber la Seine entre Vitry et Alfortville. Les câbles et les pièces de fonderie forment un système rigide et indéformable de polygones.

L' ouvrage est divisé en trois travées : l'une, centrale de 132 m de portée, et deux latérales de 56 m. Il présente par conséquent deux piles et deux culées avec des massifs d'ancrage pour les câbles de suspension. Les piles sont fondées à l'air comprimé. Elles ont une largeur de 7,50 m au niveau des fondations. Elles se prolongent chacune par deux pylônes métalliques de 26 m de hauteur environ, supportant les chariots sur lesquels s'accrochent les câbles. Le prix de ce projet demandé par les Établissements Ferdinand Arnodin est de 1 370 000 frances, de beaucoup inférieur à celui demandé par les autres constructeurs.

En 1914, les travaux commencent sous la surveillance de l'inspecteur des ponts et chaussées. Ils sont interrompus par la guerre Les travaux sont ensuite repris en 1921 et terminés en 1928 sous le contrôle des ingénieurs en chef des ponts et chaussées. Le pont est modifié en 1946.

Capture d’écran 2016-09-08 à 19

(Source: Le Parisien)

Il mesure 250 m de long sans les ancrages, selon trois travées en acier de 58, 130 et 57 m. Les deux piles sont construites dans l'axedes bajoyers et  des deux écluses du barrage afin de ne pas gêner la circulation des bateaux. Les deux pylônes en béton de 26 m de haut sont édifiés en forme d'arc de triomphe afin de donner à l'ensemble un aspect moins industriel.

Le pont, endommagé en 1942 lors d'un bombardement est réparé en 1946. Une réfection de l'ensemble de sa structure est entreprise de 1970 à 1980.

Des travaux sont en cours depuis plusieurs mois afin de pâlier à la corrosion des structures du pont. Actuellement 18.000 véhicules roulent dessus chaque jour, ce qui explique les embouteillages.

Par temps clair, en vous plaçant à la moité du pont en regardant vers Paris vous verrez la Tour Effeil et le Sacré Coeur !

 

Un peu d'histoire...

C'est à la hauteur du pont du Port-à-l'Anglais qu'étaient récupérées les boules de moulins, moyen de transport fluvial du courrier inventé en 1870 pour rétablir les communications avec Paris interrompues depuis le début du siège de la capitale par les Prussiens.

L'endroit est mentionné comme un lieu de baignade populaire dans les années 1920 par Louis Aragon dans "Aurélien" « Ah, - dit-il, - au printemps il y a la Seine... Port-à-l'Anglais... Tu n'as jamais été à Port-à-l'Anglais... C'est avant Paris, ça fait qu'on se dit que c'est plus propre... Tu prends le tram... »... (Source Wikipédia)

 

Capture d’écran 2016-09-16 à 17

 

2016-08-18 09Autre monument qui désormais vaut le détour l'église Notre Dame d'Alfortville et sa façade restaurée et inaugurée il y a 2 semaines. En plein centre d'Alfortville, ce lieu emblématique véritable point de repère, a retrouvé son lustre d'antan. Vous avez suivi au fil de  nos articles les travaux de restauration effectués.

 http://alfortvilleconf.canalblog.com/archives/2016/08/16/34197319.html

Levez la tête et admirez le travail des compagnons couvreurs, les détails des toitures et la finesse des finitions, et des tailleurs de pierre qui ont refait les chapiteaux des colonnes, un véritable travail d'artiste! Les vitraux ont été nettoyé et les fers repeints.  Un beau partenariat entre les Chantiers du Cardinal, l'Évêché et la Municipalité.

Capture d’écran 2016-09-16 à 18

2016-08-18 09