ALFORTVILLE CONFLUENCE publie le billet d'humeur d'André sur l'action des Verts. Le problème existentiel de ce groupe du Conseil Municipal est connu: nous l'avions illustré lors de l'approbation du feu Plan Local d'Urbanisme, il y a un an.

jb_cl_ment_vert_2Mon billet d'humeur

Les Verts, au lendemain des élections municipales, avaient gratifié les Alfortvillais, dans le Bulletin Municipal Officiel (BMO n° 124 - page 24), d'une Tribune libre assez étonnante.

Etonnante par son titre : "Les Verts poursuivent l'action", étonnante par ses propos aussi. Après s'être auto-félicités de leurs "avancées significatives" des 7 années précédentes, sans pouvoir, et pour cause, en donner un seul exemple, ils nous annonçaient qu'on allait voir ce qu'on allait voir en poursuivant "l'oeuvre pour laquelle ils se sont engagés".

Pour couronner le tout, les élus Verts se glorifiaient de leur avant-dernière place aux élections cantonales, en s'offusquant de n'avoir que 4 élues, chiffre indigne, selon elles, de leur poids électoral. Un peu de modestie ferait du bien à ces dames: les Verts sont sur-représentés car, avec 5 fois plus de voix, l'opposition toutes tendances confondues n'a, pour sa part, que 8 élus.

Et aujourd'hui, grâce à l'action des élues Vertes, nous voyons ce que nous voyons, par exemple l'état des "espaces verts" (*) du quai Jean-Baptiste Clément, dont il ne reste plus guère que le tuyau d'arrosage. Un exemple parmi d'autres...

(*) Espaces verts, c'est ainsi qu'on appelle à Alfortville les 3 mètres carrés de terre au pied des arbres.