Capture d’écran 2016-11-04 à 00

 

Et ... les proprétaires de chats également ne doivent pas davantage les laisser divaguer (c'est proscrit par la loi) et les laisser faire leurs besoins dans les jardins publics ou des voisins.

La propreté de notre ville est de la responsabilité de chacun d'entre nous, respectons notre environnement.

C'est une question de santé publique!