A la  demande du Groupe "CONFLUENCE  - Société Civile",  c'est avec plaisir que nous publions la Tribune Libre parue dans "Alfortville le Mag" n° 38 de février 2018.

Un nouvel « impôt inondation »

T 11 2016-05-03 à 00En cet hiver particulièrement pluvieux les Alfortvillais surveillent attentivement la montée de la Seine.

Votée en 2014, la taxe GEMAPI pour la prévention des inondations est effective depuis le 1er

janvier. L'État transfère donc encore une compétence de plus aux collectivités. Auparavant l'État prenait en charge les aménagements liés aux crues. Désormais, ces derniers vont être assumés localement.

Dans le cadre de la Gemapi, le Territoire devra gérer l'aménagement des bassins versants, l'entretien et l'aménagement des cours d'eau, canaux et lacs, la défense contre les inondations et la protection et la restauration des zones humides. La réforme se veut solidaire: elle doit permettre de gérer à l'échelle intercommunale les risques d'inondation.

Le montant de ce nouvel impôt apparaîtra sur vos prochaines taxes d'habitation et foncières. Les collectivités ont jusqu'au 16 février pour se prononcer sur son principe et son montant pour 2018. Le montant global de la taxe, ne pourra excéder en moyenne 40 € / habitant même si le montant final pour chacun pourra hélas être supérieur.