Billet d'humeur de Catherine de Rasilly

Le 8  mars dernier, lors de la journée des Droits des Femmes la table ronde que j'animais dont le thème était cette année "Femmes de Lettres - Femmes d'Influences", j'avais évoqué entre autres le parcours exemplaire de Simone Veil. https://fr.wikipedia.org/wiki/Simone_Veil

"Femme d'influences" avant tout, avant d'être "Femme de lettres" . Simone VEIL fait son entrée à l'académie Française en 2008. http://alfortvilleconf.canalblog.com/archives/2017/02/28/34986726.html

Permettez moi par ces quelques lignes de lui rendre hommage.Elle s'est éteinte aujourd'hui à l'âge de 89 ans.

Exemple pour beaucoup d'entre nous, ses valeurs toujours si actuelles perdurent, Simone Veil toute sa vie est allée au bout de son engagement féministe , politique et militant. Mais, quand on évoque Simone Veil on pense avant tout à cette "Loi Veil" adoptée en 1975.

Capture d’écran 2017-06-30 à 15Lors de son discours devant les députés, Simone Veil a déclaré :

« Je le dis avec toute ma conviction : l'avortement doit rester l'exception, l'ultime recours pour des situations sans issues. Mais comment le tolérer sans qu'il perde ce caractère d'exception, sans que la société paraisse l'encourager ? Je voudrais tout d'abord vous faire partager une conviction de femme — je m'excuse de le faire devant cette Assemblée presque exclusivement composée d'homme : aucune femme ne recourt de gaieté de cœur à l'avortement. Il suffit d'écouter les femmes. C'est toujours un drame et cela restera toujours un drame. C'est pourquoi, si le projet qui vous est présenté tient compte de la situation de fait existante, s'il admet la possibilité d'une interruption de grossesse, c'est pour le contrôler et, autant que possible, en dissuader la femme. »

La loi est adoptée grâce à la presque totalité des votes des députés des partis de gauche et du centre, malgré l'opposition d'assez nombreux députés de la droite (mais pas de la totalité). Promulguée le 17 janvier 1975, elle dépénalise l'avortement dans certaines conditions. L’entrée en vigueur est prévue initialement pour une période de 5 ans .(Loi no 75-17 du 17 janvier 1975, article 2 [archive]) mais depuis cette loi a été reconduite sans limite de temps.