Image 11Depuis plusieurs jours, de nombreux Alfortvillais qui habitent le long des quais de Seine se plaignent de mauvaises odeurs. Le mystère reste entier...

Nicolas nous écrit le 24 mai:

Bonjour,

Dans le thème "Alfortville sale", je ne trouve pas d'articles de votre part sur l'odeur incroyable dégagé par les bouches d'égouts sur les bords de seine.
Je n'ai pas encore contacté la mairie sur ce point, mais il est impensable que rien ne soit fait pour ce problème.

Je contacte la mairie dès demain et vous donnerai leur réponse (je m'attends à tout) au plus tôt

Merci

Aujourdhui Nhervé nous envoie le commentaire suivant:

Titre du commentaire : ça pu .....

Commentaire :
Depuis plus 2 semaines une mauvaise odeur se repend tout au long des quais de CHOISY a CHINAGORA , entrant dans nos habitations . Cela deviens insupportable ! Qui compte faire quoi ! Notre nouveau Maire est-il au courant ! Il serait temps de faire quelque chose et rapidement .........

A la suite de la publication de notre message, André nous livre l'explication suivante:

Depuis plusieurs jours, des odeurs irrespirables se dégagent des égouts avec une telle force pestilentielle que beaucoup d'Alfortvillais renoncent à leur promenade le long des quais de Seine, quand d'autres bouclent leurs fenêtres.

Les raisons de cette pollution olfactive sont multiples mais l'essentiel de ces odeurs nauséabondes proviennent des rejets d'eaux usées par la société Bio-Springer dans le réseau d'assainissement.

A la pollution aérienne que les Alfortvillais connaissent bien, dès que les vents tournent à l'Est, se mêle une pollution souterraine tout au long des bouches d'égouts (Maisons-Alfort et Alfortville).

Les raisons de ces remontées nauséabondes sont simples. Les réseaux  d'assainissement datant du début des années 1900, les rejets "d'eaux usées" par la société Bio-Springer à Maison-Alfort transitent par Charenton, pour revenir, traversant Alfortville via le réseau d'assainissement unitaire, avant d'être traitées dans l'usine d'épuration de Valenton.

Le chemin le plus court d'un point à un autre étant la ligne droite, la logique voudrait que le réseau d'assainissement de cette société soit directement relié à l'usine de Valenton. Un projet existe, oui mais voilà... reste à le réaliser.

En attendant, chaque fois que la société Bio-Springer purgera ses installations dans le réseau existant, des effluves nauséabondes remonteront tout au long des bouches d'égouts d'Alfortville.

Mise à jour du 30 mai 2012

Les services de la Mairie nous donnent les informations suivantes.

Les odeurs se dégagent des avaloirs raccordés sur l’ovoïde départemental situé sous la chaussée du quai Blanqui et du quai JB Clément.

D’après la DSEA94, des travaux sont actuellement en cours sur le branchement de l’entreprise BIO SPRINGER à Maisons-Alfort. Durant ces travaux, les effluents de l’usine (transitant habituellement par Maisons-Alfort) sont déviés sur les quais d’Alfortville, provoquant ainsi les odeurs nauséabondes.

Les travaux ont débuté début avril et devraient s’achever dans le courant de la première semaine de juin, sauf conditions météorlogiquyes pouvant perturber les travaux, en particulier des orages.