La pétition en ligne de Madame CAHEN, Professeure de lettres du lycée Maximilien Perret a recueuilli à ce jour près de 20.000 signatures.

Pour donner leur place aux femmes dans les programmes de littérature au bac L

Pour voter, cliquer sur : la pétition en ligne

Voici la réponse in extenso de Madame la Ministre de l'Éducation Nationale, suite à son courrier.

"Madame, Monsieur,


Vous avez souhaité à travers votre signature attirer mon attention sur la pétition "Pour donner leur place aux femmes dans les programmes de littérature du bac L."

La question de la place des femmes, de leur image, est pour moi essentielle. J’ai porté ce combat au ministère des Droits des femmes et je le poursuis au sein du ministère de l’Éducation nationale. J’ai ainsi souhaité que les éditeurs de manuels scolaires pour la scolarité obligatoire apportent une attention soutenue à ne pas porter ou conforter des stéréotypes préjudiciables à l’égalité filles-garçons, en novembre dernier : http://www.najat-vallaud-belkacem.com/2015/10/07/manuels-scolaires-le-ministere-engage-dans-la-lutte-contre-les-stereotypes/.

J’ai aussi, depuis ma prise de fonction, souhaité parvenir peu à peu à une plus grande parité dans les postes de recteurs : http://www.najat-vallaud-belkacem.com/2016/03/02/mouvement-de-rectrices-et-recteurs-dacademie-vers-une-plus-grande-parite/

Votre revendication s’inscrit totalement dans mon combat et il me semble important d’y apporter une réponse.

Depuis 2002, la commission en charge du choix des œuvres inscrites aux programmes de littérature de la série littéraire n’a pas mis à l’étude une seule œuvre d’une auteure. Depuis 2012, le programme de l’enseignement de littérature en classe de terminale de la série L fixe deux domaines d’étude choisis pour l’amplitude et la variété des champs d’investigation qu’ils autorisent. Un programme limitatif d’œuvres, en lien avec chacun de ces domaines, fait l’objet d’une publication au Bulletin officiel de l’Éducation nationale (BOEN). Ce programme est renouvelé par moitié tous les ans et constitue un ancrage à la réflexion sur le domaine étudié.

La commission prend en compte plusieurs critères dans le choix des œuvres : des critères d’ordre littéraire et esthétique, la longueur des textes, l’accessibilité et la difficulté des œuvres pour les élèves de terminale dans la perspective de l’examen, les choix effectués les années précédentes pour varier les approches (genres et périodes).

Je souhaite que désormais la place respective des auteures et des auteurs soit ajoutée à ces critères afin que les œuvres des auteures femmes puissent être étudiées. Un travail de sensibilisation sera par ailleurs mené afin que ce critère soit aussi retenu dans le choix des textes sélectionnés pour les sujets d’examens.

Vous pouvez compter sur ma détermination et mon engagement pour donner aux femmes toute leur place.

Très cordialement,"

Najat Vallaud-Belkacem
Ministre de l’Education nationale,de l’Enseignement supérieur et de la Recherche