2016-05-10 12

Épisode 1:

Il n'aura échappé à personne que depuis quelques jours des échafaudages grimpent le long de la façade de l'église Notre Dame d'Alfortville.

Les travaux de restauration débutent, sous la direction de Madame ROBLOT, architecte.

Capture d’écran 2016-05-11 à 22Depuis plusieurs mois, les Alfortvillais déploraient l'aspect détérioré de la façade. Le mauvais état de la pierre de l'église construite entre 1889 et 1892 par l'architecte Hippolyte NITOT, avait nécessité la purge des parties risquant de se détacher du bâtiment.

L'église a déjà été lourdement endommagée en 1932, par un incendie occasionné par la foudre lors d'un orage. Le clocher, la charpente et la couverture ont donc été totalement reconstruits dès 1933, avec les méthodes et matériaux de l'époque. La charpente depuis cet incendie est donc une charpente béton, on peut penser que la pierre de la façade qui se délite a souffert des pluies acides et de la pollution atmosphérique. Il est à déplorer également que lors des réparations effectuées en 1933 des reprises aient été faites en ciment, ce qui a entraîné une détérioration supplémentaire et accéléré la dégradation de la pierre. Toutes ces zones seront donc purgées du ciment, réparées et reconstituées en pierre. les joints seront repris en mortier chaux/sable adapté. L'ensemble de la pierre subira un hydrogommage complet.

Selon Madame ROBLOT, l'architecte "la suppression de certaines modatures faite il y a de nombreuses années, et les réparations en mortier de ciment sont très regrettables, ... mais le mal est fait! Maintenant la reconstitution du décor originel n'est hélas pas envisageable financièrement. ... la pierre est très friable et desquame. Les réparations en ciment seront supprimées pour exécuter des incrustations en pierre. "

La restauration s'effectuera jusqu'à la fin du mois de juillet.

Un beau projet et l'ambition de rendre ses lettres de noblesse à ce monument emblématique de la ville qui s'inscrit dans le patrimoine commun des Alfortvillais au même titre que le "Pont suspendu" et "l'Hôtel de Ville" !

Nous vous donnons rendez vous à chaque étape de ce chantier.

A suivre....

Des campagnes de restauration plus "urgentes" ont déjà eu lieu ces dernières années dont la chaufferie en 2014. Nous avions évoqué le sujet dans nos colonnes. Vous pouvez retrouver ces articles en cliquant sur le lien suivant :

http://alfortvilleconf.canalblog.com/archives/2014/11/27/31038087.html