Capture d’écran 2015-12-14 à 16

VOTE DU BUDGET 2016 

Entre autres points traités lors de ce Conseil Municipal, le point phare de ce Conseil était le vote du budget 2016.

Voici l'explication de vote faite par le Groupe "Confluence" représentant la Société Civile.

"Monsieur le Sénateur Maire, Chers Collègues,

L'établissement du budget est un exercice périlleux en période de contrainte financière.Il faut avoir à l'esprit que l'association des Maires de France estimait déjà en Septembre 2015, que la mise sous tutelle de très nombreuses villes était inéluctable sous quelques mois.

Pour Alfortville,félicitons nous néanmoins que dans le cadre de la préparation de ce budget 2016 des efforts significatifs en terme de maîtrise des dépenses soient programmés. La baisse des dotations de l'État a déjà durement impacté et ce, depuis plusieurs années désormais, les budgets communaux et Alfortville hélas n'y échappe pas.Il s'agit donc d'optimiser au maximum l'emploi de nos recettes.

C'est dans ce contexte financier difficile et par la maîtrise rigoureuse de nos dépenses de fonctionnement que s'élaborera désormais la gestion des prochains budgets communaux, tout en restant attentifs bien sûr, à l'investissement afin de ne pas obérer l'avenir, avec la volonté toujours constante de répondre aux besoins des Alfortvillais.

La majorité municipale maintient en 2016, deux de ses principaux objectifs :la préservation, voir l'amélioration des services de proximité et la stabilité de la part communale des impôts locaux.

La proposition qui nous est faite ce soir de maintenir les taux de fiscalité ne doit pas occulter qu'il en résultera malgré tout pour les contribuables alfortvillais la hausse engendrée par l'augmentation de 1 % de la base de la valeur locative, votée en loi de finances, sans compter l' augmentation déjà à moitié avouée par le Président du Conseil Général. Pour ce qui concerne la fiscalité Territoriale c'est encore une inconnue.

Il faudra donc cette année encore, user de beaucoup de pédagogie pour expliquer ceci.

Relevons, au titre des dépenses d'investissement, l'installation de la Police Municipale qui se concrétise et qui sera opérationnelle dès cet été, répondant ainsi à l'attente des Alfortvillais au delà de leur opinion politique.

Au titre des dépenses de fonctionnement, notre Groupe Confluence « Société Civile » constate avec satisfaction que nombre de dépenses ont été gelées ou revues à la baisse, pour ne citer que l'effort accompli au niveau des subventions aux associations qui enregistrent une baisse globale de 10% par une critèrisation des objectifs afin de maintenir un tissu associatif dynamique, indispensable dans le contexte sociétal actuel.

Chacune des structures municipales et associatives partenaires de notre ville devra donc, optimiser ses actions.

A noter toutefois, en terme de financement des investissements programmés, le recours à l'emprunt de 13,6 Millions d'Euros soit un peu plus de 16 % du budget total de la ville (sections investissement et fonctionnement) qui s'explique aisément par la programmation d'opérations initialisées depuis quelques années déjà et aboutissant désormais. Emprunts négociés, nous l'avons bien noté, aux taux les plus avantageux et … non toxiques!

C'est pour toutes ces raisons Monsieur le Sénateur Maire, que notre Groupe votera «POUR» le budget primitif qui nous est proposé ce soir.

Soyez assuré de notre constant soutien à ce projet de ville et de notre totale contribution au maintien des objectifs de bonne gestion à atteindre."

 

Voeu contre les fermetures de classes envisagées pour la rentrée 2016 /2017

La séance du Conseil Municipal s'est terminé par un voeu, voté à l'unanimité contre les fermetures des clases envisagées pour Alfortville.

Capture d’écran 2016-02-20 à 16En voici le texte: "Avec un effectif de près de 4 200 élèves dans nos écoles maternelles et primaires pour environ 45 000 habitants, Alfortville est une des villes qui comptent la plus forte proportion d’enfants scolarisés du département. Chacun peut mesurer dès lors à quel point cette collaboration entre la collectivité et l’Education Nationale est essentielle pour garantir un haut niveau de service public à nos habitants. Mais au regard des prévisions des effectifs réalisées par les services de la ville et ceux de l’Education Nationale, plusieurs écoles pourraient connaitre d’éventuelles fermetures de classes.En conséquence, le conseil Municipal émet le vœu qu’un travail s’opère dès maintenant avec les services de l’Education nationale afin de garantir le maintien des classes aujourd’hui ouvertes sur ces écoles".

Ce sont les Groupes scolaires Henri Barbusse, Denis Forestier, Simone Franceschi, Pauline Kergomard et Etienne Dolet en section maternelle et Octobre en section élémentaire, qui risquent d'être touchés par ces fermetures de classes. 

En revanche deux nouvelles ouvertures seraient envisagées en section élémentaire pour les Groupes Bérégovoy et Montaigne.