Lors de ce Conseil Municipal du 12 février 2015, le point majeur de ce Conseil Municipal était le vote du Budget. Comme chaque

année, l'ensemble des composantes du Conseil a été invité à exposer sa vision de la gestion des finances locales pour l'exercice 2015.

Voici l'intervention de Catherine de Rasilly, pour le groupe "CONFLUENCE" - Société Civile

Capture Cathy photo identité mairied’écran 2014-06-16 à 09Monsieur le Sénateur Maire,

Chers collègues,

Difficile, voire périlleux même de débattre ce soir des décisions budgétaires « audacieuses » présentées dans ce budget 2015 un peu particulier puisqu'en baisse de 5 millions d'euros .

Il n'aura échappé à personne que le contexte économique global n'a pas évolué favorablement depuis le précédent Budget, la croissance du PIB étant restée particulièrement atone en 2014.

Les prévisions pour 2015 ne sont guère plus optimistes!

Tout ceci a donc une conséquence directe sur les finances communales, comme l'a fait remarquer très justement Michel Gerchinovitz.

Principaux points négatifs à relever dans le cadre de notre débat:

1 - Forte baisse de la DGF tant pour notre commune que pour l'Agglo.

2 - Difficulté de rester dans la liste des communes éligibles à une revalorisation de la DSU.

3 - Revalorisation par l'État des bases fiscales des taxes locales au niveau de 0,9 %,

4 - Augmentation subie de certains tarifs, je pense en particulier à l'énergie.

5 - Augmentation effective du taux de TVA à 20 %.

et 6 - dans le meilleur des cas le maintien des droits de mutations, le marché de l'immobilier sur Alfortville se maintenant à peu près.

Dans cette situation, tous ceux bien sûr qui feraient des promesses financièrement intenables ne sauraient être crédibles !

Alors que les Alfortvillais ont besoin d'investissements très importants en équipements , en particulier dans les domaines scolaire et de la petite enfance ....

Nous nous félicitons néanmoins que dans le cadre de la préparation de ce budget des efforts significatifs en terme de maîtrise des dépenses soient programmés.

A noter toutefois, en terme de financement le recours à l'emprunt de 20 Millions d'Euros ( pour la section investissement) soit 20 % du budget total de la ville (sections investissement et fonctionnement) ce qui représente plus de 400 € par habitant, ce qui indéniablement constitue une charge pour l'avenir, même si cela s'explique aisément par la programmation d'opérations initialisées depuis quelques années déjà et aboutissant en exercice 2015, 2016, 2017. Ce qui laisse augurer les années à venir riches en réalisations.

Les recettes fiscales financent quant à elles 47 % du budget, ce qui est stable par rapport aux budgets précédents.

Conformément à notre programme, la proposition qui nous est faite ce soir de maintenir les taux de fiscalité ne doit pas occulter qu'il en résultera malgré tout pour les contribuables alfortvillais une hausse inéluctablement engendrée par l'augmentation de 0,9 % de la base locative évoquée précédemment. De son côté l' Agglo envisage d'augmenter sa pression fiscale d'environ 4% . À ce propos, exigeons de l'AGGLO, qu'elle tienne ses engagements et que soit enfin assurée la qualité des prestations dues à Alfortville au regard des recettes perçues à cet effet sur les Alfortvillais.

Au final, c'est une augmentation bien supérieure à 1% que les Alfortvillais constateront sur leur feuille d'imposition, bien supérieure au taux d'inflation de 0,5 %, constaté fin 2014.

Il faudra donc user de beaucoup de pédagogie pour expliquer ceci.

Nous saluons l'effort qui s'amorce du côté du budget des associations avec une légère baisse de 1,8 % par rapport à l'exercice 2014. Même s'il est bien sûr essentiel de maintenir notre tissu associatif dynamique, les associations alfortvillaises ont dû également dans ce contexte, se montrer raisonnables et pour certaines réduire leur train de vie. Malgré tout certaines structures sont encore trop gourmandes.

Pour leur part les élus d'Alfortville ont tous acceptés de participer à l'effort commun par la diminution de 10 % de leurs indemnités.

Il serait souhaitable dans un même état d'esprit de solidarité et d'effort de la baisse des charges que la même mesure soit prise pour les élus de l'Agglo lors du vote du prochain budget communautaire.

Monsieur le Sénateur Maire soyez assuré de notre constant soutien dans cette démarche d'économies que nous approuvons totalement. Nous continuerons à apporter notre totale contribution, nos idées, notre dynamisme et nos compétences au maintien des objectifs de bonne gestion à atteindre, notamment dans les délégations et domaines dont nous sommes plus particulièrement chargés.

Merci de votre attention .