Une enquête publique pour la modification du Plan Local d'Urbanisme d'Alfortville se termine : elle a lieu du 24 septembre au 26 octobre 2012. Vous n'étiez pas au courant ? Guère étonnant puisque, mis à part les annonces légales et les panneaux administratifs, vous n'avez pu avoir l'information que par un petit pavé en bas de la page 21 du BMO d'août-septembre sur 1/6° de page... Ouverture de l'enquête aux seules heures de bureau avec pause déjeuner... La discrétion demeure la méthode alfortvillaise d'enquête dite publique...

Pour vous, ALFORTVILLE CONFLUENCE s'est rendue au Services Techniques et de l'Urbanisme rue de Charenton afin de consulter le dossier. A mi-enquête, aucune observation du public: comme d'hab...

La plus grosse modification concerne le changement de zonage à l'intérieur de la ZAC des Bords de Marne afin de permettre l'implantation de la future école. Disposition que CONFLUENCE 2008 avait inscrite dans son programme électoral (voir la profession de foi ci-dessous) et seule liste à le faire...

Image 11

Image 10

Ceci était la suite logique de ce que nous avions dit haut et fort dans ce blog lors de l'élaboration du PLU en soulignant le déni de réalité sur les besoins scolaires ou lors de conseils municipaux du début de la mandature. Mais à l'époque nous étions considérés comme une "opposition dure" donc nous avions tort aux yeux de la majorité...

Cette nécessité est apparue tellement évidente que la deuxième modification de cette enquête concerne la création d'une réserve foncière pour l'extension de l'école maternelle Barbusse. Là encore, c'est nous donner raison puisque nous avions dit, lors de la reconstruction de cette école, qu'elle était sous-dimensionnée...

Le reste de l'enquête concerne des points de détails : précisions à apporter sur des dispositions réglementaires, harmonisation avec les récents changements du Code de l'Urbanisme, prise en compte de la possibilité de réaliser une collecte enterrée de déchets.

Cette modification du PLU prenant enfin en compte une partie des observations que nous avions émises il y a plus de 4 ans, nous ne pouvons qu'être d'accord...