DSCF1071

Ca y est, juste avant Noël, Autolib' est arrivé à Alfortville. En un seul point pour le moment, sur le parking de la gare de Maisons-Alfort - Alfortville / côté Alfortville.

Des débuts qui semblent difficiles en région parisienne pour Autolib, malgré un retard d’un an et demi sur le calendrier initial... Nous ne parlerons pas des problèmes techniques de mise en service et en particulier des fameux bugs : la presse les a rapportés. Ni de la casse relativement importante: 10 % du parc immobilisé pour “entretien” (joli euphémisme) au bout d’une semaine.

Nous évoquerons simplement le fait que, si la ville de Paris a été dotée dès le départ d’un nombre certain de stations, c’est un peu la peau de chagrin pour le Val de Marne.

A proximité d’Alfortville, 1 station sur Maisons-Alfort devant l’entrée de l’Ecole Vétérinaire, 1 autre déjà bien loin, à Créteil-Soleil. Les 6 autres, totalement hors de portée des Alfortvillais.

Et cela a quelque peu coûté aux collectivités locales qui doivent financer l’infrastructure de stations (50 000 euros l’unité). Pour nous, c’est l’Agglo qui a payé.

La seule station sur notre commune est située sur le parking de la gare Maisons-Alfort - Alfortville : elle comprend 6 places. Le plus souvent ce sont 2 voitures qui attendent l’usager. Un bon score quand bon nombre de stations du réseau restent vides: en effet, il n’y a que 300 voitures seulement pour 7 200 abonnés. Période pré-électorale, oblige, notre Député-Maire et candidat aux élections législatives inaugurera cette station le 15 février 2012, plus de 2 mois après sa mise en service...

A terme, il était prévu 9 stations Autolib sur Alfortville. Une est passée à la trappe dans la délibération du Conseil Municipal du 27 septembre 2011 qui a affecté 8 emplacements. Pourtant, le BMO du mois de décembre 2012 évoque bien l’implantation de 9 stations...

Certaines municipalités ont organisé des réunions de concertation avec les habitants pour recueillir leur avis sur les implantations. A Alfortville, aucune réunion, comme d’habitude, parce que “la concertation, c’est pas facile”, comme Monsieur le Maire aime à le répéter.

Vous n’aurez donc qu’à accepter sans discuter les emplacements suivants.

“Très prochainement”, comme l’affirme le BMO du mois de décembre 2012, une station à l’angle de rue du Général de Gaulle et de la rue Véron et une deuxième rue de Naples, à la gare Verts de Maisons. Très prochainement en jargon municipal officiel, ne nous affolons pas, cela peut être dans plusieurs années en français courant. Par exemple plus de 4 ans pour le square de l'Abbé Pierre rue des Camélias...

Puis, plus tard, rue du Port à l’Anglais (côté Seine), à l’angle de la rue de Verdun et du boulevard Carnot, à l’angle de la rue de Seine et de la rue Marcelin Berthelot, rue de Rome et dans la ZAC Val de Seine. Et enfin, la station fantôme... Investissement total: de 400 000 à 450 000 euros pour l’Agglo.

Aujourd’hui un premier bilan peut être envisagé. Avez-vous déjà utilisé ce service ? Quelle en est alors votre expérience ? Ne l’utiliserez-vous jamais ? Pourquoi ? Nous laissons à nos lecteurs le soin de témoigner des conditions d’usage de la station d’Alfortville.

Le but affirmé, à savoir “limiter la possession de véhicules individuels tout en apportant une alternative crédible et écologique pour les déplacements nécessitant une voiture” est-il dans un début de réalisation ?

Pour les conditions d'utilisation et tarifaires, se reporter sur le site officiel d'Autolib ici.