DSCF0312Un débat riche et des échanges courtois entre les candidats. Les Alfortvillais soucieux de la chose publique ont assisté à un moment de démocratie, une première sur Alfortville.

Pourtant les obstacles n'ont pas manqué: l'arrivée vendredi matin d'un commando "anti-graffiti" (sic) de l'Agglo dépêché pour enlever toutes les affichettes annonçant la réunion, à peine posées, même sur les panneaux d'affichage libre cadenassés sous verre (il n'y a qu'à Alfortville que l'on voit cela), ce qui est contraire à la Loi, puis une grève surprise des journaux, empêchant la parution des articles programmés dans la presse, en particulier dans le Parisien édition Val-de-Marne et enfin les journaux télévisés avec un séisme accompagné d'un tsunami à l'heure même de la réunion...

Plusieurs candidats absents aussi : décidément, il existe à Alfortville des personnes pour qui la démocratie et le respect des opinions sont intolérables...

Qu'importe, le débat a eu lieu et les participants, candidats comme auditeurs, en ont été satisfaits.

Cela a été l'occasion pour les 4 candidats présents Benoît GERAUD (soutenu par le Parti de la Décroissance), Stéphanie GOMES (Front de gauche), Selda GLOANEC (UMP) et Frédéric MANGIN (Parti Ouvrier Indépendant)* de se présenter puis de répondre aux questions sur la scolarité, sur l'urbanisme et en particulier l'opération ANRU, sur la pression fiscale départementale, sur la façon d'assurer le service public, sur une commande publique plus écologique, sur le respect du mandat donné par les électeurs.

Nous ne pouvons pas, malheureusement, rendre ici compte dans les détails de tout ce qui a été dit, afin de respecter le principe de neutralité et d'équité entre tous les candidats, principe auquel nous nous sommes engagés.

Un mot quand même sur les candidats absents.

France BERNICHI (Europe Ecologie Les Verts) nous a fait savoir son vif regret de ne pouvoir participer en raison de problèmes de santé : nous pouvons assurer nos lecteurs qu'il ne s'agit pas d'une "maladie diplomatique".

Quant aux 3 autres, Edouard FONTANA (Front National), Jacky HALBWAX (Avec vous pour Alfortville tout simplement) et Isabelle SANTIAGO (Parti Socialiste), ils n'ont pas cru bon de se déplacer, ni même d'envoyer leurs suppléants, pour défendre leurs idées devant les Alfortvillais. Qu'ils ne viennent pas ensuite déplorer que des électeurs ne croient pas bon de se déplacer le jour du vote pour apporter leur suffrage à leurs idées...

Et, Monsieur le Maire, ayez la décence de nous éviter, dans le discours de présentation des résultats que vous tiendrez dimanche 20 mars au soir dans la salle du Conseil Municipal, votre sempiternelle ritournelle sur votre préoccupation face au taux d'abstention. La candidate que vous soutenez n'y sera-t-elle pas un peu pour quelque chose ?

* dans l'ordre du tirage au sort effectué sur place