Image_3ALFORTVILLE CONFLUENCE reçoit de nombreux témoignages sur la dangerosité de la circulation piétonne en ville et des chutes à répétition pour faire quelques courses ou se rendre à la gare RER ou au métro.Nous en extrayons 2.

Patineur nous écrit

C'est bien beau de nantir les "territoriaux" de tenues siglées ronflantes : anorak, sweet shirt, véhicules,etc. ou des organismes de gestion type ASGE pour le Grand ensemble que l'on ne connait que par la rubrique "charges"...
quelle vision de la ville!!! Qu'on leur donne aussi des pelles!
et sur les dépotoirs connus officiellement qu'on mette du sable et du sel...
on verra si c'est les "administrés" qui sont les plaies dénoncées par le maire a longueur de BMO.

Ils seront prets, eux à agir qui prend le pari ?

Casse-gueule nous écrit sous le titre "Appel à témoignages"

Ce matin, vendredi à 8 heures 30, je me suis rendue à mon travail et suis tombée 2 fois. Autant qu'hier. La neige s'est arrêtée de tomber mercredi à 17 heures, soit depuis 40 heures. Depuis rien n'a été fait par la mairie sur mon chemin. j'ai changé de rue à chaque trajet: c'est partout pareil. Quelques morceaux de trottoir ont été dégagés par leurs propriétaires, c'est tout.
Dans le RER, ce matin, les conversations vont "bon train" et ceux qui se sont "cassés la gueule" l'ouvrent. Un voyageur a demandé si quelqu'un avait vu s'activer quelque part les services municipaux au travail. Silence total puis un ricanement: "Si, sur le perron et le parvis devant la mairie, quelques pelletées de sable, on n'est jamais mieux servis que par soi-même..."

Je profite de votre blog pour lancer un appel à témoignages et poser les mêmes questions: mais où sont les services de la mairie et combien de fois êtes-vous tombés ?

ALFORTVILLE CONFLUENCE rappelle que le nettoyage des trottoirs doit être fait par les riverains: nous le répétons à chaque période neigeuse. Le problème est que le Maire et le Conseil général devrait donner l'exemple devant les bâtiments communaux et départementaux: il faut constater que la plupart du temps, rien n'est fait.

Quant aux rues, il faudrait faire passer les cantonniers. Mais cette espèce a disparue, engloutie par l'Agglo. Où est le personnel qui d'habitude soulève des nuages de poussière avec les soufflettes ou circule sur leurs engins ? Nul ne sait. Lançons 2 hypothèses: 1 - bien au chaud, 2 - en train d'appliquer le principe de "mutualisation", c'est-à-dire que le Directeur des Services de l'Agglo étant le Directeur des Services de la ville de Créteil, le personnel résout en priorité les problèmes de ces 2 personnes, qui n'en sont qu'une. Application du principe n° 1 de l'Agglo: Créteil d'abord, Alfortville et Limeil s'il reste une part de gâteau... Il n'y a sans doute que Monsieur Rouquet pour ne pas s'en apercevoir...

De toutes façons, Monsieur le Maire doit des explications sur la situation aux Alfortvillais, ou alors il ne désire pas cultiver "l'art de vivre ensemble". Pour le moment, pour reprendre une expression à la mode, c'est une pagaille indescriptible...