Les taxes foncières continuent à arriver par vagues dans les boîtes aux lettres des Alfortvillais.

Les internautes les plus assidus et les plus réactifs ont ainsi pu lire récemment (ailleurs, sur la blogosphère alfortvillaise), et seulement pendant quelques heures, l'émoi d'un blogueur qui devait régler une taxe foncière égale à 1 094 euros pour son 3 pièces et une place de parking en centre ville...

Cela n'a pas échappé à un de nos fidèles lecteurs qui nous a communiqué l'avis de la taxe d'habitation qu'il doit acquitter pour un simple place en sous-sol, aussi en centre ville, avis séparé puisque cette place n'est pas située dans l'immeuble où il habite. Le voici.

TH_parking

"Et encore je dois doubler cette somme avec la taxe foncière, puisque je suis propriétaire, n'ayant jamais trouvé une location en centre ville, soit un total de près de 400 euros..." nous ajoute-t-il.

Alfortville est donc bien une ville où, désormais, stationner en centre ville est un luxe réservé à ceux qui ont les moyens de verser leur obole régulière à l'horodateur ou de budgétiser annuellement des impôts locaux. Tout locataire d'une place de stationnement est en effet  redevable d'une taxe d'habitation.

Et, pendant ce temps, dans les hautes sphères, la seule action consiste à vilipender une ou deux fois par an, dans quelques pages du BMO, à l'aide de grandes photographies (cela évite d'écrire sur le sujet...), le stationnement anarchique des Alfortvillais (condamnable naturellement). Attitude de total mépris des citoyens, puisqu'après plusieurs décennies au pouvoir, ces procureurs n'ont pas apporté le moindre début d'esquisse de solution ou de projet. Vous savez: l'engagement n° 3 de la fameuse fumeuse plaquette électorale, c'est cela... Nous sommes bien partis pour un copier-coller dans l'édition 2014 : Développer un plan de circulation et de stationnement"...

Quelque fâcheux, généralisant son cas et se citant en exemple à suivre, trouvera à dire que l'Alfortvillais moyen n'a qu'à se passer de voiture, en ignorant superbement que ce véhicule est souvent un outil de travail, et le SEUL moyen de rejoindre son emploi. Qu'il nous épargne son commentaire, que nous connaissons d'avance...