Certains avaient prédit un "krach" immobilier à la suite du "krach" boursier. Mais la pierre n'est pas volatile et ne traverse pas les frontières, à l'inverse des actions dématérialisées. En France, une politique bancaire plus stricte pour accorder les prêts que celle ayant eu cours aux Etats-Unis nous a évité la vague de faillites personnelles qui a coulé le marché américain, vague que des Cassandre voyaient déjà arriver sur nos côtes. La pénurie de logements, entretenue par le faible niveau de construction neuve, a fait le reste pour amortir la baisse.

Image_17Selon la dernière livraison trimestrielle du rapport de la Chambre des Notaires d'Ile de France, le marché immobilier du Val-de-Marne suit la tendance nationale: le volume des ventes a bondi de 40 % en un an, annulant le creux constaté dans un niveau de prix retrouvant ses plus hauts.

Alfortville suit cette tendance et les prix constatés à Alfortville progressent. Le prix moyen au mètre carré des appartements anciens est maintenant de 3 710 euros, en progression de 6,1 % sur un an et de 25,1 % sur 5 ans, non loin des 3 820 euros constatés à Maisons-Alfort.

En ce qui concerne les maisons anciennes, la faiblesse du nombre de transactions à Alfortville ne permet pas à la Chambre de livrer un chiffre significatif. Pour information, les prix ont progressé de 10,1 % en un an dans le département.