Dans  le BMO d'Alfortville, en page 18 du numéro d'avril 2010, un petit encart se balade afin de nous aviser du concours des "Balcons et jardins fleuris 2010".
"Organisé pour la 8ème année consécutive, le concours "Balcons et jardins fleuris" a pour objet de récompenser les actions menées par les Alfortvillais en faveur de l'embellissement et du fleurissement des maisons d'habitation, des balcons et des terrasses, qui contribuent à l'amélioration du cadre de vie".

Alfortvillais, donnons nous, donnez vous devrais je dire, les moyens de nos, de vos ambitions pour Alfortville !
Hormis le square Camelinat, visible depuis les fenêtres du bureau de Monsieur le Maire, la municipalité ne serait donc pas capable de nous offrir des espaces verts attrayants, entretenus et agréables pour avoir, depuis 8 ans déjà, une idée géniale : reporter sur les Alfortvillais "l'embellissement" et le "fleurissement" des quartiers le temps d'un concours !
Concours au déroulement mystérieux, jugé par on ne sait qui et on ne sait quand.

Lors du dernier Conseil Municipal du 1er avril, notre Groupe "CONFLUENCE 2008", toujours très attaché aux valeurs écologiques et à l'environnement, a cette année encore demandé à Monsieur le Maire à être associé à cette opération. Comme d'habitude ... c'est un vague revers de main dédaigneux et une moue que nous avons reçus en guise de "non" réponse !

Cette réalité pour Alfortville n'est cependant pas celle des autres communes de l'AGGLO: Créteil et Limeil-Brévannes.

Image_43"Le Castor" (nom du BMO de Limeil-Brévannes), à l'occasion de "la fête du jardinage" de la commune, fait part, en pages 12 et 13 de son numéro d'avril 2010, dans un article très documenté , des différentes animations prévues et de la présence de nombreux exposants: expositions, conseils donnés par les responsables des serres de la Communauté d'Agglomération ou l'Association des jardins familiaux, ateliers de plantation de fleurs et plantes potagères pour les enfants, explications sur les engrais biologiques et l'absence de recours aux produits chimiques par la "Régie de quartier, qui assure l'entretien des nombreux espaces verts de Limeil"...

Cet article très intéressant pour tous les jardiniers en herbe se termine par un paragraphe qui explique longuement:

"Comme l'an passé, les Brévannais pourront récupérer leur lot de 10 plants de fleurs d'été ou grande nouveauté cette année, de plantes potagères OFFERTES par la serre de la Communauté d'Agglomération de la Plaine Centrale, située à Mandres-les- Roses. Bégonias, pétunias, mufliers, impatiens... mais aussi pour ceux qui voudraient joindre l'utile à l'agréable, tomates ou ciboulette, vous pourrez faire votre choix parmi de nombreux assortiments proposés par le service des espaces verts ! 25 000 plants seront distribués à chaque foyer brévannais pendant ces 3 jours... Un lot par foyer sur simple présentation d'un justificatif de domicile et d'une pièce d'identité."

ATTENTION ! Il s'agit du BMO de Limeil... Ceci ne concerne pas "L'art de vivre ensemble Alfortville" !

Les questions sont donc posées.

Pourquoi les 3 villes de l'AGGLO ne bénéficient elles pas des mêmes prestations ? Dans ce cas précis les serres de Mandres-les-Roses sont pourtant bien financées par les impôts de ces 3 villes...

Pourquoi, alors qu'Alfortville a pour obligation de se fournir dans les serres de l'AGGLO, notre ville ne bénéficie-t-elle pas de cette distribution de plants ? Pourquoi, Monsieur le Maire, n'exigez-vous pas des serres de l'AGGLO notre quota de plants à distribuer aux Alfortvillais ? Pourquoi, Monsieur le Maire, ne pas organiser une "fête du jardinage" avec un partage de connaissances entre professionnels des espaces verts à Alfortville et les jardiniers amateurs ?

Dans sa tribune en page 33 du numéro d'avril 2010 de "L'art de vivre ensemble Alfortville", la majorité déclare : " Face à l'urgence économique, sociale et environnementale, plus que jamais les socialistes doivent répondre à l'espoir d'une France plus juste, que tous attendent !"  Pourquoi alors ne pas commencer plus modestement par Alfortville, Monsieur le Maire ?

Bon nombre d'Alfortvillais "éprouvés par la crise" seraient ravis d'entreprendre un potager, ou de récolter quelques tomates cerises sur leur balcon ou fenêtre, ou de faire quelques autres plantations pour se distraire de la morosité ambiante. Pourquoi ne pas "concrétiser les partenariats avec les collectivités locales" à l'échelle de notre ville ?

Tenir des propos lénifiants à longueur de "L'art de vivre ensemble Alfortville", écrire des tribunes polémiques sur des réflexions nationales, et ne rien faire au niveau de la commune dont on a revendiqué la charge, c'est désolant et c'est se moquer des Alfortvillais.

Planter un arbre, dans une cour d'école, c'est bien, mais cela ne suffit pas, même avec une énorme photographie sur une demie page dans le bulletin municipal...