ALFORTVILLE CONFLUENCE reçoit les voeux d'une de ses fidèles lectrices. C'est avec plaisir que nous les publions.

    "Tout d'abord, Meilleurs Voeux à Alfortville Confluence, ses rédacteurs et lecteurs...
    
    Nous sommes en Janvier 2010, nous pourrions tant espérer que les différents mécontentement rencontrés par les Alfortvillais l'an dernier (et les années précédentes) ne soient plus d'actualité, il en est hélas rien!
    
    Plutôt l'impression que l'équipe municipale continue d'ignorer de plus bel, les griefs de ses administrés!
    
    J'aimerais revenir sur un des nombreux points négatif, où rien n'avance et qui va plutôt dans le sens du pire...
    
    Souvenez-vous à 2 reprises, j'avais attiré votre attention sur la dégradation du quartier Allende-Micolon-Jules Guesde...
    
    Sachez que rien ne change, voir tout empire!
    
    Toujours le pavillon da la rue Louis Blanc occupé par des squatteurs qui ne se cachent plus et qui sement la zizanie dans les environs!
    
    Toujours le manque d'entretien de la place dont les pavés sont de véritables casses figures par leurs dénivelés, le non entretien des rues.
    
    Toujours le problème de la friperie solidaire Emmaüs qui des ses heures de fermetures, le devant devient un véritable dépotoir de par le fait que les gens déposent des sacs de vêtements, alors que cela ne sert à rien, puisque ces vêtements ne seront pas repris par l'association concernée... Alors, les sacs sont éventrés et les habits étalés tout le long de la rue!
    
    Toujours l'état d'abandon des immeubles Jules Guesde, ou un semblant de tape à l'oeil a bien été fait à l'occasion de l'inauguration de la maison des associations à l'emplacement de l'ancienne bibliothèque adultes... Et la condamnation d'un passage sous hall du 2 Jules Guesde!
    
    Toujours un problème réccurent permettant d'offrir aux usages des places de stationnement pour leur véhicule afin de se rendre aux divers points administratifs et / ou commerces de la place!
    
    Et enfin et SURTOUT l'insécurité dès le soir venu avec certaines bandes qui élisent domicile à jusqu'à pas d'heure sur la place allende, faisant regner un véritable sentiment d'insécurité, si bien que pour exemple, certaines sociétés de livraison de pizza se refusent tout simplement à assurer un service de livraison dans ce quartier!!! Ce qui est une preuve assez flagrante de la situation!
    
    Mais nouveauté de ces dernières semaines, maintenant, dans cette ville, où il serait effectivement grand temps d'avoir une police municipale digne de ce nom, les halls de certains bâtiments de la place Allende servent de lieu de réunion à des personnes qui ne savent où aller, tout comme les cages d'escaliers, exemple le 5 place Allende dont l'accessibilité est facile par le fait de la présence dans cet immeuble de praticiens médicaux...
    Et du hall nous passons à la cage d'escalier!
    
    Il devient de plus en plus fréquent que, nous, locataire, nous recevions des appels aux interphones à des heures très tardives, demandant EXPRESSEMENT d'ouvrir la porte à des individus en mal de lieu pour discuter ou faire leurs "petites affaires"!
    
    Que nos amis venant rendre visite, n'osent si bien plus venir, et je les comprends, sachant qu'en tant que locataire on se fait regarder de haut en bas, par des individus ne résidant pas ici et s'installant des soirées entieres dans les parties communes!
    
    Que les murs soient inscrits de graffitis, même s'ils sont repeints au plus vite pour effacer ces faits. D'ou que le bailleur LOGIAL, donc la municipalité, sont bien informés!
    
    Il va de soit, que tout cela devient intolérable de subir ces désagrements, surtout que de ces bâtiments, (place allende, rue victor hugo) les locataires paient un loyer, sont même pour certains propriétaires, nous payons également des impôts locaux, des charges, et tout cela pour voir "un art de vivre ensemble" completement décalé !
    
    Alors, j'ose espérer avant que cela ne dégénère complètement, qu'ENFIN les autorités de cette ville vont se préoccuper de ce quartier (et des autres), et ENFIN pouvoir rétablir une quiétude et un art de vivre plus serein! Et que les fauteurs de troubles entendent la raison!
    
    Certes, l'espoir fait vivre!
    
    Mais nul n'en doute que les électeurs qui se déplaceront aux urnes, seront où mettre leurs bulletins aux prochaines élections!"

Claudine.