ALFORTVILLE CONFLUENCE reçoit le message et la photographie suivants d'un de ses lecteurs au sujet d'un nouvel accident au croisement du pont suspendu, qui se rajoute à la liste de tant d'autres.

PICT0254

Le 24 décembre à 14h30, nouvel accident au carrefour du pont suspendu (D.48 D.38). Par bonheur, il n'y avait pas de piéton sur la trajectoire des deux véhicules qui ont allègrement quitté la chaussée.
Par chance également, la rambarde a immobilisé le véhicule au premier plan, avant que celui-ci ne dévale le talus et plonge dans la Seine... Une rambarde plus efficace que celle au-dessus du RER C à Choisy-le-Roi...
Accident matériel heureusement sans incidence corporelle.
Combien faudra-t-il d' accidents à cet endroit pour que soit prise en compte la dangerosité de ce carrefour ?

Comme le dit notre lecteur, le hasard a voulu qu'aucun piéton ne se trouve sur la trajectoire du véhicule qui sert aux Alfortvillais d'accès très fréquenté au centre commercial Leclerc. Pas de mort, pas de blessé : le carrefour reste non accidentogène, donc "on" ne fera rien...

Il n'est pourtant pas difficile de constater que ce sont 10 (dix!) files de circulation qui arrivent sur ce carrefour, et que ceci donne un sentiment de sécurité très trompeur à quelques automobilistes trop prompts à enfoncer la pédale de droite.

Alors, faudra-t-il quelques "bons morts" pour que les responsables commencent à se gratter la tête ? Et à étudier le problème de feux avec des files tourne à gauche ? Cela ne fait guère que plus de 3 ans que le problème est évoqué de façon récurrente en commission de circulation-stationnement...

Le Maire et les 2 Conseillers Généraux d'Alfortville doivent intervenir d'urgence, avec détermination et persévérance, auprès du Conseil Général pour que des aménagements assurant la sécurité soient effectués.