voeux_cathalaALFORTVILLE CONFLUENCE a déjà évoqué la main mise par le Maire de Créteil sur les villes d'Alfortville et de Limeil-Brévannes au travers de l'Agglo (nom officiel: Communauté d'Agglomération de la Plaine Centrale du Val-de-Marne). Nous avions illustré ce fait par l'expression: "l'Ogre a mangé les deux nains".

En voici un nouvel exemple qui montre le culot de Monsieur Cathala, qui, semaine après semaine, puise dans la caisse commune pour les seuls besoins de Créteil, ou plutôt pour ceux de sa propagande personnelle : il s'agit de la carte de voeux envoyée, par milliers d'exemplaires, sous pli postal par Monsieur Cathala à des Cristoliens.

Premier point: cette carte a été adressée par l'Agglo, dans une enveloppe à l'en-tête "Plaine centrale" et oblitérée au tarif de 0,44 euro, enveloppe contenant une photographie cartonnée et une feuille avec une formule de voeux de grands formats (voir l'illustration ci-contre).

Mais, dans cet envoi, Monsieur Cathala est seul à présenter ses voeux : le Conseil Communautaire n'existe pas, les villes d'Alfortville et de Limeil-Brévannes non plus. Chacun comprend que ce sont les voeux du Maire de Créteil à ses seuls administrés. En résumé, l'argent des 3 villes fait donc la promotion du seul Maire de Créteil...Messieurs Rouquet et Rossignol ignoreraient-ils ces pratiques ? Plus maintenant grace à ce message ... Le Maire d'Alfortville a maintes fois déclaré se faire éditer nos "meilleures feuilles" ...

Vous penseriez donc qu'un tel "détournement de fonds" devrait susciter une réaction des Maires d'Alfortville et de Limeil-Brévannes et qu'ils devraient demander des comptes sur le montant des sommes ainsi dépensées et en exiger la restitution ? Ne vous bercez pas d'illusions: soit ces Maires sont trop faibles, soit ils s'en moquent... Comme toujours, il ne se passera rien.

Pourtant Monsieur Rossignol a été contraint, dans sa propre ville de Limeil-Brévannes, de ne pas faire cette année de cérémonie des voeux: 1000 personnes et 20 000 euros de dépenses, sa commune n'en a plus les moyens (source: Le Parisien, édition Val-de-Marne du mardi 06 janvier 2009)... Il aurait été sans doute mieux inspiré, en 2000, de ne pas adhérer à l'Agglo et ainsi de ne pas laisser filer la taxe professionnelle de sa commune entre les mains de Monsieur Cathala. Idem pour Monsieur Rouquet...

Deuxième point: nous avions déjà évoqué pour Alfortville l'aspect anti-écologique de la gabegie de papier représentée par ses milliers de cartes de voeux. Et bien Monsieur Cathala fait encore plus fort que Monsieur Rouquet: carton plus grand, et feuille intérieure !

Vous espéreriez que le groupe des Verts donne de la voix et proteste, pour défendre l'écologie ? Ne vous bercez pas d'illusions : les postes qui "jetonnent", oui - l'action, non. D'ailleurs ce sont les mêmes qui siègent à Alfortville et à l'Agglo !