Image_37Aujourd'hui et demain, se tient à Nogent-sur-Marne un colloque international intitulé: " Le métro de banlieue: quels besoins, quel projet? " Il s'agit en fait d'une opération de promotion d'Orbival, le futur métro périphérique qui devrait traverser le département dans un futur lointain, et dont nous vous avons déjà parlé.

Actuellement trois tracés sont en concurrence sur notre commune. Le plus au nord croiserait le RER D à la hauteur de la gare Maisons-Alfort-Alfortville. Le plus au sud se situerait aux environs de la Digue d' Alfortville, avec une correspondance à la gare de Verts-de-Maisons. L'intermédiaire serait à mi-distance des deux solutions précédentes. Dans tous les cas, il est envisagé que la traversée de la Seine soit effectuée en aérien pour des problèmes de financement.

Deux élus d' Alfortville interviendront dans la matinée de samedi. Tout d'abord, Monsieur TISSEYRE, premier Maire-adjoint. Puis Monsieur ROUQUET, député-maire.

Une bonne occasion d'écouter ce dernier exposer à nouveau ses opinions sur les transports en commun, tels qu'il les avait exprimées devant un auditoire assez sidéré, lors de la réunion sur la rénovation du quartier de la rue de Nice dans le cadre de l'opération ANRU (Agence Nationale de Renouvellement Urbain) : "Je n'ai jamais été candidat pour le métro. Cela amène de la délinquance. Les gens, ils montent, ils descendent... Par contre, Orbival est un bon système."

Une bonne occasion d'avoir la réponse aux questions suivantes. Pourquoi une ligne de métro "amène de la délinquance" alors que "Orbival est un bon système" ? Comment "les gens" prendraient Orbival si "ils montent" pas, "ils descendent" pas ?