Dimanche dernier 27 juillet, l'association "Un bébé dans la ville" publiait sur son blog un message s'alarmant de l'état du square Tony Garnier. Les grillages l'entourant endommagés, ce qui se révèle d'ailleurs sans importance puisqu'il n'y a plus de portail, des débris de verre, une trappe déboulonnée, des conduits en béton ouverts, une armoire électrique ouverte.

Un inventaire exagéré ? Non, car le message est illustré de nombreuses photos.

Une situation catastrophique, puisqu'elle présente une multiplicité de risques pour les enfants avec leur mise en danger. Une situation portée aussitôt par l'association à la connaissance des services techniques de la mairie.

Une semaine après, chaque Alfortvillais pourrait penser que l'urgent a été fait pour une mise en sécurité minimale. Et bien non, voici la situation au soir du 03 août 2008.

TG_ventilationLes conduits de ventilation des parkings de l'immeuble sont toujours béants. Certes, il s'agit de travaux à réaliser par les propriétaires de l'immeuble, mais, en attendant, ne peut-on mettre en place des barrières de manifestation ou des panneaux électoraux de façon à éviter la chute d'un enfant sur une hauteur de plusieurs mètres ?

TG_armoireL'armoire électrique est ouverte et un enfant "bricoleur" peut facilement toucher les fils. Il s'agit sans doute d'un branchement à l'usage de la ville. Pourquoi la pose de nouveaux verrous ou de cadenas n'a-t-elle pas été effectuée ?

Quant aux détritus de toutes sortes, ils jonchent le sol. Mais ce n'est pas la faute à la mairie, c'est la faute à l'Agglo...

Bref, et ce n'est pas de gaieté de coeur que nous sommes obligés de faire ce constat: la sécurité des enfants semble secondaire à Alfortville.

Et "une ville plus sûre", gros titre de la page 8 du programme de René Rouquet, c'est encore une promesse bidon..

Reportez-vous au message du 09 septembre 2008 pour connaître l'épisode suivant...