Message originel du 26 juillet 2008

La promesse électorale n° 25 de l'équipe Rouquet, c'est "favoriser le développement des transports non polluants avec Orbival, la navette fluviale et Velib' à Alfortville" (extrait de la plaquette)

Orbival ? Un projet régional sur lequel le Maire d'Alfortville n'a aucun pouvoir et pour lequel les travaux ne commenceront pas avant 2013, au mieux, nous l'avons déjà dit. Donc une promesse irréalisable au cours du mandat: mais cela n'a pas gêné Monsieur Rouquet de l'inscrire noir sur blanc...

La navette fluviale ? Elle passe sans s'arrêter au large d'Alfortville, nous en avons parlé. Espérons, au mieux, la mise en service d'une très hypothétique deuxième branche jusqu'au pont suspendu du Port à l'Anglais. Espoir bien mince...

Mais il resterait Velib'. Et cela bouge autour d'Alfortville.

D'un côté, Ivry, Charenton et Saint-Maurice vont bénéficier dans les prochains mois de l'extension du Velib' parisien. Ce sont 27 stations qui vont être implantées dans ces 3 villes, avec l'atout considérable de la compatibilité avec l'ensemble des stations déjà implantées dans Paris ou de celles qui vont être implantées dans l'ensemble des communes entourant la capitale.

carte_aggloDe l'autre côté, la ville de Créteil qui se lance, seule, dans l'aventure et a décidé, lors du Conseil Municipal du 07 juillet 2008, de créer son propre réseau qui comprendra 8 stations et une centaine de vélos. On peut s'interroger sur la pertinence d'un système qui fonctionnera en vase clos, sur une commune de 11 kilomètres carrés. Créteil va donc lancer un appel d'offres en mettant dans la balance l'ensemble de l'affichage municipal publicitaire, pour lequel le contrat avec la société DECAUX arrive à son terme.

Oui, mais voilà... Monsieur Cathala, Maire de Créteil, a oublié qu'il était aussi Président (à vie ?) de l'Agglo... Avant de faire voter son Conseil Municipal, il aurait dû relire attentivement les compétences optionnelles qu'il a décidées de transférer à la Communauté d'Agglomération, dont les "dispositifs de stationnements pour deux roues". Les 8 stations du dispositif de type Velib' sont sans nul doute de compétence communautaire et le Conseil Municipal de Créteil est donc incompétent pour accorder une concession en la matière. Oui, mais l'affichage municipal, qui doit en assurer la quasi gratuité, est, lui, de compétence municipale. Donc l'affichage et Velib' ne peuvent être réunis dans le même appel d'offres... Que dira le Préfet lors du contrôle de légalité de cette délibération ?

ALFORTVILLE CONFLUENCE a toujours dit que l'Agglo est incohérente et ne doit son existence qu'à des copinages politiques, bref qu'il s'agit d'une véritable usine à gaz, aux compétences tuyaux rajoutés au fil du temps, sans projet global: nous y reviendrons prochainement.

Et le problème dans les usines à gaz, c'est qu'un tuyau peut toujours vous "péter à la gueule"... Cela semble le cas aujourd'hui.

Alors, un Velib' commun aux 3 communes de l'Agglo (Alfortville, Créteil et Limeil-Brévannes) ? Mais quel sera le concessionnaire assez fou pour accepter de travailler sur un tel territoire, complètement sectionné par des voies ferrées, des autoroutes et même une ligne TGV, nécessitant de transiter par d'autres communes et avec aussi peu de pistes cyclables ou de circulations douces, sans compter celle que le Maire d'Alfortville supprime ?

Alors, le Velib' à Alfortville, quand et comment ? La question reste posée...

Mise à jour du 03 août 2008

Vous avez été plusieurs à nous demander les emplacements des futures stations Vélib' les plus proches d'Alfortville: les voici.

Velib__proche

Vous pouvez cliquer sur l'image pour l'agrandir et l'imprimer.

Mise à jour du 04 août 2008

Décidément cela bouge du côté des vélos en libre service. Selon une information parue aujourd'hui dans "le Parisien", le Conseil Général vient de lancer une consultation auprès de l'ensemble des 47 communes du département pour étudier un système global et unique. Il est déjà envisagé un appel d'offres en 2009 et une mise en service en 2010.

Projet cohérent puisque basé sur une population de 1 280 000 habitants. Oui, mais voilà. Le Velib' parisien s'étend dans 11 communes dès cette année. Et le Maire de Créteil a décidé il y a quelques jours de faire cavalier seul (voir ci-dessus). Sans compter les compétences de certaines intercommunalités.

Bref un méli-mélo juridique à résoudre.

Et pour que le système marche, il faut que les usagers se sentent dans un environnement sécurisé, c'est-à-dire dans des circulations réservées, communément appelées pistes cyclables.  Pistes cyclables ? Vous savez  bien, ces équipements que le Maire d'Alfortville considère comme "dangereux"...