Le maire sortant, par arrêté en date du 12 décembre 2007, a décidé de déclarer l'enquête publique sur le Plan Local d'Urbanisme "nulle et non avenue". Cet arrêté vient d'être affiché.


Ainsi donc les remarques faites par ALFORTVILLE CONFLUENCE sur le registre d'enquête publique dès le premier jour de celle-ci étaient fondées.

Cet arrêté soulève, d'une part, deux interrogations et, d'autre part, une constatation.

La première interrogation: pourquoi le maire sortant a caché au Conseil Municipal du 15 décembre 2007 cette annulation, évoquant très discrètement au détour d'une intervention que "le PLU était reporté pour quelques erreurs de procédure"?
Sans doute la volonté de cacher à son conseil comme à l'auditoire la réalité, à savoir que tout doit être revu après les élections municipales.

La deuxième interrogation: pourquoi le maire sortant a-t-il laissé l'enquête se poursuivre jusqu'au 14 décembre 2007 au soir et n'a-t-il pas eu la correction de répondre au Commissaire Enquêteur qui lui avait écrit, l'obligeant à tenir une dernière permanence tout à fait inutile ?
Sans doute la volonté de cacher la réalité, qui est un fiasco complet pour lui.

La constatation: Monsieur Loreau, conseiller municipal sortant "chargé de l'urbanisme", est, comme chacun sait, la cheville ouvrière du projet du PLU. Cette affaire est une bonne démonstration de son incompétence. Mais cette incompétence n'a d'égale que son arrogance quand, mis à mal par une intervention de Catherine de Rasilly au même Conseil Municipal, après des diversions qui ne répondaient en rien au fond du problème posé, il ose lui déclarer qu'elle est "quelqu'un qui n'y comprend pas grand chose". Depuis le début de l'élaboration du PLU, il ne semble pas avoir compris grand chose à ce qu'était ce document: la preuve est là.

En conclusion, ALFORTVILLE CONFLUENCE estime que le report du PLU est une excellente nouvelle. S'ils font le "bon choix" en mars 2008, les Alfortvillais auront ainsi la possibilité de réfléchir à l'avenir qu'il veulent pour leur ville, au cours d'une véritable concertation démocratique, et de donner corps à un véritable projet, ambitieux mais réaliste.

En effet le projet de PLU soumis à l'enquête publique ne comportait pas que des "erreurs de procédure". Son contenu était profondément néfaste pour la ville.

Commentaires parus sur le site de CONFLUENCE 2008

Franck a dit le 21 décembre 2007 à 19:29

Rouquet a des casseroles... et il essaye de mettre des couvercles dessus!
C'est pas malin, parce qu'une casserole et un couvercle, ça fait plus de bruit qu'une casserole toute seule...

Jacques a dit le 234 décembre 2007 à 12:29

Et en plus, c'est marrant d'agrandir l'image. Même pas foutu de mettre les bons numéros d'année sur 2 délibérations...
Rions-en pour ne pas en pleurer...