Samedi 08 septembre, la mosquée d' Alfortville, située rue de Nice, dont nous avons souvent parlé, était inaugurée par Monsieur le Maire, qui a fait part plusieurs fois de la grande émotion qui l'étreignait.

plaque_mosqu_e

La cérémonie a commencé par la coupe du ruban, le dévoilement de la plaque qui indique un espace qui n'a plus d'associatif que le nom, et la visite des locaux. Puis le temps des allocutions est arrivé. Le protocole habituel qui veut que le Maire parle en dernier a été bousculé, mais les moments exceptionnels qui ont suivi son discours expliquent largement cette entorse.

C'est donc Monsieur le Maire qui s'est exprimé en premier et ALFORTVILLE CONFLUENCE livre à l'appréciation de ses lecteurs, sans commentaires, les extraits suivants de son discours.

"C'est un grand honneur de me trouver là aujourd'hui. Je voudrais saluer les représentants du Recteur de la Mosquée de Paris et ses amis qui l'entourent, et l'Imam qui nous accompagne dans cette inauguration. Je voudrais les saluer et leur dire combien je suis heureux que le Recteur lui-même ait apporté son soutien et permis de mettre son nom sur la plaque d'inauguration. Je voudrais saluer tous les représentants du Conseil Français du Culte Musulman qui sont présents, les amis des villes voisines qui font un travail autour de Monsieur le Consul et autour de la communauté musulmane en général dans ce département...

"Cet évènement représente, est riche de symboles, à quelques jours, à la veille je dirais même, du mois du Ramadan qui représente pour tous les musulmans une période de sacrifice, de don de soi, de solidarité et d'espérance...

"Au delà de ces besoins en nouveaux équipements, une autre préoccupation demeurait depuis toutes ces années , qui avait fini par créer une situation inégalitaire parmi tous les lieux intégrés dans notre paysage urbain et qui permettent aux concitoyens de pratiquer leur culte dans la ville. Seuls les Alfortvillais musulmans ne disposaient pas d'un espace apte à les accueillir dans les conditions de dignité que chacun est en droit d'attendre. Ce sont 3 voire 4 générations d'Alfortvillais qui portent l'espoir de se voir attribuer un espace leur permettant de pratiquer la pratique de leur culte enfin dignement.

"Je me souviens de réunions avec l'association. Je vois plusieurs membres de l'association. Nous avons tenu, peut-être il y a 5 ans, 10 ans (je ne me souviens plus la date), des réunions auxquelles l'un d'entre vous m'a dit un jour: « ... Regardez, vous êtes là depuis 3 ou 4 générations et aujourd'hui vous allez prier dans des endroits qui ne sont pas dignes de la qualité de notre culte. »

"Ce jour-là, j'ai été profondément ému. Et on a essayé de trouver des solutions. C'est modeste, ce qu'on fait là aujourd'hui. J'espère qu'un jour à Alfortville on aura, vous aurez puisque c'est comme cela qu'il faut voir les choses, on connaît les projets des villes voisines, en en particulier celui de Créteil, on sait comment ces financements se sont faits. J'espère qu'on trouvera des solutions pour aller encore plus loin.

"Mais aujourd'hui c'est une grande satisfaction de pouvoir livrer cet équipement. Et à l'heure où d'aucuns, par souci de pure polémique, font mine de s'interroger si le rôle d'un Maire est de s'occuper aussi de la construction d'édifices publics pouvant éventuellement accueillir un espace dédié à la pratique d'un culte, il faut sans doute rappeler qu'il incombe surtout à un élu de la république de veiller en premier lieu aux équilibres notamment sociaux qui régissent l'espace communal dans le développement urbain et la solidarité...

"Il n'est pas juste, tant du point de vue des principes républicains, qu'au regard de la cohésion sociale à Alfortville, en ce début de troisième millénaire, il manque un équipement permettant la pratique associative de l'ACA dans tous ses développements, permettant l'expression culturelle de tous ses membres et disposant d'un espace spécifique pour l'exercice du culte musulman: c'est aujourd'hui chose faite..."


Monsieur Bachir DAHMANI, Président de l'Association Musulmane d'Alfortville, s'est ensuite exprimé: ALFORTVILLE CONFLUENCE extrait de son discours les éléments suivants.

"En tant que Président de l'Association Culturelle Algérienne, en tant que Président de l'Association Musulmane d'Alfortville, c'est avec une grande émotion que nous vous accueillons pour l'inauguration de nos nouveaux locaux...

"Maintenant, avant d'aborder le lieu de culte, je tiens à faire une précision. L'association qui va s'occuper du lieu de culte s'appelle bien l'Association Musulmane d'Alfortville. Une coquille s'est produite sur l'invitation où c'était marqué Association Musulmane Algérienne. Donc il faut bien préciser, c'est  Association Musulmane d'Alfortville et non Algérienne. Bien entendu elle s'adresse à tous les musulmans d'Alfortville quelles que soient leurs origines.

"Un petit rappel pour l'histoire de ce lieu. L'histoire remonte à l'année 1999-2000-2001. L'ACA étant près des familles, ceux-ci ont demandé la possibilité de voir un peu comment avoir un lieu de culte à Alfortville... Nous avons provoqué une table ronde avec
Monsieur René Rouquet, Député Maire d' Alfortville, qui nous fait la promesse de mener le projet à son terme...

"Ensuite c'est des réunions avec l'association des habitants de confession musulmane, la Mosquée de Paris, le consul d'Algérie qui nous ont soutenu depuis la naissance de ce projet...

"Toutes ces discussions autour de ce projet ont duré quelques années. Bien sûr, cela ne se fait pas en 15 jours. Il faut avoir de la patience, comme le disait Monsieur le Maire tout à l'heure. On doit encore avoir de la patience dans les années à venir pour voir autrement...

"Nous ne le
(Monsieur le Maire, ndlr) remercions jamais assez pour le travail qu'il a accompli pour la construction des locaux que nous inaugurons aujourd'hui. Mas il se bat aussi depuis longtemps pour tous les projets de notre ville. Je n'oublie pas non plus tous les élus qui vous entourent, Monsieur le Député Maire, et qui répondent à chaque fois présents quand on les sollicite et qui ne manquent jamais l'occasion de nous venir en aide quand il y a nécessité...

"Les locaux que vous mettez à notre disposition seront utilisés par l'Association Musulmane d'Alfortville, dirigée par un Imam, qui est avec nous présent aujourd'hui, Monsieur HEDJED Mohamed, nommé par la Mosquée de Paris, en respectant strictement les préceptes de l'islam..."

Monsieur le Consul d'Algérie s'est exprimé à son tour et a évoqué les relations de son pays avec Alfortville.

Le représentant du Recteur de la Mosquée de Paris a fait alors un premier prêche, en langue française, sur les relations entre les religions, en insistant sur son désir de voir une cohabitation pacifique.

Le Mufti de Paris a pris ensuite la parole pour faire un second prêche en langue arabe, mais un problème de micro empêchait d'entendre la traduction simultanée. Pour finir, le Mufti a consacré les locaux par une prière.

Un cocktail, installé et servi par les employés de la mairie, clôturait l'inauguration.