Décidément Monsieur le Député-Maire d' Alfortville a des problèmes avec le développement durable...

Dans un message en date du 25 janvier 2007, nous avions déjà noté que notre élu allait porter la bonne parole écologiste dans les quartiers chics de Saint-Mandé, ce qui avait suscité nombre de commentaires de la part de nos lecteurs...

Vous avez aimé le premier épisode de l'action de Monsieur le Maire pour le développement durable ? Vous allez adorer le second !

Chacun* a pu voir en premier article (page 4) du BMO distribué récemment (n° 116 de mars-avril 2007) un formidable titre: ALFORTVILLE S'ENGAGE ! , explicité par un sous titre: Alfortville agit en faveur de la protection de la planète et cherche à impliquer ses concitoyens dans cette démarche. Rien que ça !

Pour la protection de la planète dans notre commune, il y aurait bien des choses à dire mais ce n'est pas là le propos de ce message. Parlons seulement de la sensibilisation des concitoyens. Il nous est annoncé, dans cet article, une "Quinzaine du développement durable" avec un programme ambitieux.

Les jeunes "pourront participer à deux concours, scientifique ou artistique... Leurs productions seront mises en ligne sur le site internet de la ville. Les habitants pourront voter pour leur projet préféré". Résultat de la visite du site: RIEN.

Une "journée porte ouverte" de la centrale de géothermie ? Aucune indication de lieu, ni de date, que ce soit dans le BMO ou sur le site internet.

"Deux conférences-débats" sont annoncées dans le BMO sans indications de date et de lieu. La consultation du site internet nous apprend encore aujourd'hui que la première était réservée aux lycéens et que la seconde était prévue le 13 avril au Pôle Culturel. Vous n'y êtes pas allé ? Cela vous a évité de vous casser le nez puisqu'elle a eu lieu au COSEC. Seuls les destinataires privilégiés d'invitations en ont été informés...

d_v

Et enfin, "lors de la journée de clôture du 14 avril", exposition, performance théâtrale, rétrospective photographique, jeu pour tous les habitants, remise des prix... et cocktail. Aucune indication de lieu dans le BMO mais la consultation du site internet vous aurait appris que tout ceci se passait au 148 rue Paul Vaillant-Couturier. Vous n'y êtes pas allé ? Cela vous a évité de vous casser le nez puisqu'il n'y avait RIEN, des salles vides.

d_v

D'ailleurs cet évènement (n° 11) a brusquement disparu du site de la ville, comme le n° 10.

d_v

Le site nous déclare toujours aujourd'hui que: "La protection de l'environnement, et, le cas échéant, de l'espèce humaine n'étant pas réductible à une action ponctuelle, la Municipalité propose de pérenniser cette manifestation d'année en année, afin de mener au mieux le combat décisif de ce siècle." Le moins que l'on puisse dire, c'est que le combat de cette année s'est transformé en déroute. Ces "temps forts" se sont révélés un fiasco complet.

* Chacun veut dire: ceux qui reçoivent le BMO, dont la distribution est fortement compromise par les digicodes et autres clés VIGIK.