Nul n'a oublié le 26 décembre 2004, et le tsunami qui balayait de sa vague le Sri Lanka... Deux ans se sont écoulés et l'Association ATAV poursuit son action sur le terrain.

Comme vous le savez, le Président de l'Association ATAV, Sylvain Henrion, est agent administratif à la Mairie d'Alfortville. De retour de sa dernière expédition de décembre 2006, il nous a fait l'amité de nous faire part des dernières réalisations d'ATAV.

Compte tenu des conflits inter-ethniques qui sévissent depuis plusieurs années au Sri Lanka, et qui hélas ont atteint une grande ampleur ces derniers mois, l'association a élargi ses actions à l'ensemble du pays.

Dès 2005, vos dons avaient permis entre autres, la reconstruction de maisons, l'aide au soutien scolaire pour les enfants victimes du tsunami, le détachement d'un volontaire dans un orphelinat bouddhiste, l'aide à la réalisation d'une opération cardiaque, et de fournir du travail à la main d'oeuvre locale contre salaire...

Image_34En 2006, la réalisation la plus spectaculaire à n'en pas douter fut la construction d'un pont  dans la région de Neruwela dans le centre du pays, là ou se trouve les plantations de thé. Afin de favoriser l'économie locale, tous les ouvriers ont été recrutés sur place et tous les matériaux de construction achetés également auprès des négociants locaux. Le coût de réalisation de cet ouvrage s'est élevé à 2 900 euros.

Plus proche de sa vocation première et toujours selon son principe directeur d'aider les 3 communautés cingalaise, musulmane et tamoule, ATAV en partenariat avec l'association Adam's Peak a aidé 3 écoles. Cette action sur le terrain s'est concrétisée par l'achat de 450 livres, 550 parapluies pliants mis dans les sacs scolaires, 550 "lunch boxes" que les parents remplissent chaque matin pour le déjeuner des écoliers, car il n'y a pas de cantine scolaire. Chaque élève a également reçu 2 stylos, 2 crayons à papier, 1 compas, 1 règle, 1 gomme, 1 taille crayon, 1 boîte de crayons de couleurs, le tout dans un sac à dos, pour un coût total de 5,50 euros. Une machine Ronéo a été fournie à l'école tamoule (750 élèves) pour un coût de 638 euros.

L'année 2007 démarre sur les chapeaux de roues avec, d'ores et déjà, la pose de la première pierre, le 3 janvier, du réservoir d'eau de 5 000 litres dans le village de Ricarton, ce qui alimentera en eau 90 familles tamoules et cingalaises.

Il reste encore beaucoup de choses à accomplir, vos dons sont toujours les bienvenus.