Hier samedi 17 décembre 2005, peu avant 19 heures, le CCSA (Comité Chomeurs Salariés d' Alfortville) a investi en force l'église Notre-Dame d' Alfortville pour y installer 4 familles mal logées.

Monsieur le Curé, pour venir en aide à ces familles en cette période de Noël, a proposé une solution provisoire dans des locaux du presbytère avec cuisine équipée et sanitaires, "solution à laquelle les familles n'ont pas adhéré". A la suite de ce refus, en accord avec le diocèse, "l'évacuation a été exécutée par les forces de l'ordre, vers 23 heures" (source: le Parisien du 18 décembre 2005).

Lors de la messe dominicale, Monsieur le Curé a précisé qu'il ne souhaitait pas que "l'église soit utilisée comme moyen de pression politique" et a indiqué avoir rappelé aux manifestants le principe de séparation des  églises et de l'état, inscrit dans la Loi de 1905.

Le CCSA a commencé à "camper" devant la mairie, en utilisant le kiosque du square et en affichant une grande banderole entre les platanes.

Dans son tract distribué aujourd'hui sur le marché (communiqué n° 273), le CCSA omet de mentionner qu'une solution a été proposée aux familles par Monsieur le Curé, ce qui lui permet d'écrire en titre: "une curieuse conception de la charité".

Le CCSA a une curieuse conception de la vérité...

Mise à jour dans la soirée
Pour plus d'informations, voici le lien avec le blog de la paroisse catholique d'Alfortville: http://paroissealfortville.blogspot.com/
Vous y trouverez le communiqué de presse adressé par Monsieur le Curé au Parisien suite à l'occupation de l'église par le CCSA.